Qu’est-ce qu’un monteur en bronze ?

divers travaux de bronzeur monteur sur une porte

Un bronzier se veut un créateur autant qu’un restaurateur. Il œuvre principalement dans les domaines du mobilier, de la quincaillerie décorative, du luminaire, auprès de musées, de particuliers, d’antiquaires et autres professionnels de l’art comme les joailliers, etc. Avant de devenir monteur de bronze professionnel, le bronzier se forme à la métallerie d’art ou à la fonderie d’art s’il préfère le coulage de statues, ou encore à la rénovation d’objets anciens, aux incrustations de métaux en collaboration avec les métiers du bois. Exigeante, sa clientèle lui confie des tâches le plus souvent de grande responsabilité, liées à l’exposition, à la copie à l’identique, quel que soit le montant du devis.

Bronzier en ébénisterie pour travailler divers métaux

Certains bronziers se spécialisent dans le mobilier. Ils travaillent des alliages tels que :

  • le cuivre et étain (c’est le bronze) ;
  • le cuivre et le zinc (le laiton).

Mais aussi des métaux modernes tels que :

  • l’aluminium ;
  • l’acier inoxydable.

Un monteur de bronze en ébénisterie confectionne des poignées de commode, de tiroir et de prestigieuses ornementations en bronze finement ciselé qui viennent en applique sur les meubles. Il a l’aptitude pour fabriquer des suspensions, des chandeliers et tout objet de décoration, notamment de style Boulle du XVIIIe siècle lorsque les dorures et bois précieux étaient plus qu’appréciés. Pour ces réalisations, le bronzier prend en charge l’ensemble des étapes de fabrication :

  • la mise en forme des pièces sur un tour ou au ciseau à ciseler ;
  • l’assemblage à chaud par brasure et soudure ;
  • ou à froid en rivetant, vissant, goupillonnant, collant.

Devenir bronzier diplômé ou se former aux techniques

Pour devenir artisan bronzier, le candidat prépare un CAP bronzier orientation tourneur, ciseleur ou monteur en bronze. Le DMA, diplôme des métiers d’art de l’habitat, avec option ornements et objets ou un DN Made Objet. Pour se spécialiser en mobilier, ils choisissent la formation aux métiers d’art de l’école Boulle. Et ceux qui souhaitent la qualification en orfèvrerie optent pour le BMA gravure-ciselure ou monture-tournure. Le métier surfe actuellement sur la vague du succès et pour les bronziers français à un niveau international. Face à une demande en constante évolution, la profession reste en quête permanente de candidats. Un bronzier peut compter sur des formations en perfectionnement ou initiation lui permettant de conserver ses acquis et de découvrir de nouvelles techniques.

Pour en savoir plus

Articles en relation